Maison autonome à Saint Saturnin du Bois

23 Fév

Cette maison à ossature bois a été construite par son propriétaire, qui l’a voulue autonome en électricité et en eau. Il a donc installé dans son jardin 3 éoliennes et 6 panneaux solaires photovoltaïques (pour son électricité) et il pompe son eau à une profondeur de 40 m.
Image1

La production d’électricité

 Les éoliennes sont disposées en triangle pour un meilleur rendement. Théoriquement, un mât de 6 m de hauteur leur suffit en l’absence d’obstacle (ex: végétation). Mais, le propriétaire ayant souhaité conserver arbres et haies, la hauteur des mats a été augmentée jusqu’à 8 m.

Leur bruit est audible quand le vent est inférieur à 10-12 km/h. Au dessus de 12 km/h le bruit du vent couvre celui des éoliennes. Pour plus de sécurité, quand le vent dépasse la vitesse de 45 km/h, les éoliennes sont automatiquement arrêtées. Elles sont également stoppées quand les batteries sont déjà chargées au maximum. Lors d’une journée avec un vent de 40 km/h, les batteries mettent 10 h à se recharger complètement.

 Les 6 panneaux solaires photovoltaïques sont placés sur un même support de façon à faciliter l’orientation manuelle des panneaux qui ont tous la même inclinaison. L’opération d’orientation des panneaux se fait 3 fois dans la journée : le matin, le midi, et en fin d’après-midi, en suivant le soleil. Cette manipulation journalière permet un gain de production de 20-25 % .

 Chauffage bois et système de distribution de l’air chaud

Un poêle à bois de 13 kW est en position centrale dans la pièce principale, elle-même au centre de la maison. Sa consommation actuelle est de 8 à 10 stères mais il est envisagé de la réduire grâce à un système de récupération de chaleur au niveau de la terrasse Sud.

La chaleur produite dans la pièce principale est distribuée ainsi : la hauteur de plafond forme comme une hotte qui récupère la chaleur; une VMC (25 €, 20 W) l’envoie vers les autres pièces.

Ce système permet un réchauffage très rapide de ces pièces, pouvant atteindre 1 degré toutes les 3 minutes.

 Les éoliennes :

  • Puissance nominale : 750 W chacune (par vent de 45 km/h)
  • Tension  24 V. Poids : 18 kg chacune. Aucun entretien
  • Vitesses de vent : démarrage 5 km/h, arrêt 45 km/h
  • Rotors : 1,80 m de diamètre ;
  • Mâts de 8 m haubanés; diamètre : 70 mm

Image2

Les panneaux photovoltaïques

Puissance : 6 × 150 W ; tension : 24 V ; Surface : 6 × 1,2 m²

L’installation et la régulation

  • 18 batteries solaires de 24 V (prévues pour supporter des décharges profondes) ; 100 Ah chacune.
  • Garantie : 25 ans
  • Réseau interne de la maison sous 230V en triphasé, grâce à 2 convertisseurs : 1er pour l’alimentation de la maison, 2ième pour l’alimentation de la pompe à eau (sinus modifié)
  • Arrêt automatique du système quand les batteries atteignent 21 V.
  • Autonomie (sans vent, sans soleil) : 3 à 6 jours

Appoint : groupe électrogène de 900 W

L’économie d’énergie a été privilégiée.

La maison est équipée en 230 V, avec un équipement électroménager classique : lave-vaisselle, 2 ordinateurs, 3 télévisions, éclairage… Cependant, le choix de ces appareils ne se fait pas au hasard : ce sont des classes A, voire même A+ .

Dans le même but d’économie, la maison bois en elle-même est conçue pour consommer le moins possible. Pour la lumière, elle possède 10 baies vitrée (5 sur la face Sud et 5 sur la face Nord) ce qui augmente l’éclairage naturel aux dépends de l’éclairage artificiel. De plus, les cloisons internes sont constituées de murs épais, augmentant l’inertie de la maison.

 Coût total des achats pour la maison et les installations de production électrique : 72 000 €, soit environ  61 000 € pour la maison et 11 000 € pour l’électricité ( éoliennes + capteurs PV + batteries et régulations ). Il faut y ajouter le travail de construction et de montage.

L’ensemble de l’installation de production d’électricité ayant été acheté et posé par le propriétaire, il n’a pas pu bénéficier de crédit d’impôt. Cependant, il estime un temps de retour de 6 à 7 ans.

Commentaires clos.